Lucerne CulTour en trois jours: à vélo à travers les plus beaux paysages vallonnés des régions lucernoises

Kategorien Bike, Biosphäre Entlebuch, Natur, Regionen, Seetal, Sempachersee, Sport, Willisau

Quel panorama! La vue s’étend du Säntis aux Alpes bernoises, dont les sommets enneigés rayonnent sous le ciel bleu azur. Cet itinéraire à vélo à travers les quatre régions de Lucerne – biosphère UNESCO de l’Entlebuch, région de Willisau, lac Sempach et Seetal – vous fera vivre des moments inoubliables et de sacrés dénivelés. Je te fais découvrir dans cet article les aires de repos et autres expériences passionnantes qui t’attendent sur la route.

La carte te présente les détails du Lucerne CulTour ainsi que les curiosités du parcours.

Étape 1: le long du Herzschlaufe Napf, d’Escholzmatt à Romoos

Le village d’Escholzmatt, situé dans la biosphère UNESCO de l’Entlebuch, constitue le point de départ de cet itinéraire culturel de Lucerne de trois jours. Si vous ne voyagez pas avec votre vélo, vous avez la possibilité de louer l’un des vélos électriques de la flotte de la route du cœur dans une station Rent a Bike. Ces vélos électriques de nouvelle génération disposent d’une batterie performante mieux adaptée à la topographie vallonnée de l’itinéraire que les anciens vélos électriques. Car soyons honnêtes: selon la nomenclature de la Route du Cœur / Herzschlaufe, c’est un mélange sportif de «très vallonné» et de «super vallonné» qui nous attend dans les trois prochains jours!

Avant de nous attaquer au premier dénivelé, nous visitons le charmant jardin de plantes aromatiques sur la place de village historique d’Escholzmatt. Juste à côté, le chef étoilé de l’auberge Rössli, Stefan Wiesner, réputé pour être un «sorcier», utilise les herbes aromatiques de l’Entlebuch pour sublimer sa cuisine naturelle. Mais il est encore trop tôt pour s’attabler et nous sommes attendus à Romoos. Nous suivons donc les panneaux de l’itinéraire «399» et nous prenons de la hauteur en direction des premières chaînes de l’Entlebuch. Ce matin, l’Entlebuch est encore couvert de nuages. Mais le temps devrait se lever et les nappes de brouillard qui recouvrent le Napf ont aussi leur charme.

Le Napf dans les nuages.

Deux bonnes heures et demie après notre départ d’Escholzmatt, Romoos apparaît devant nous. Comme c’est souvent le cas sur ce parcours, il nous faut tout d’abord descendre une route sinueuse en direction de Doppleschwand avant de rappuyer fort sur les pédales pour remonter. À Romoos, nous sommes accueillis par Gsto Unternährer de Napfgolderlebnis. Équipés de bottes en caoutchouc et de pelles, nous nous mettons en route vers les rives de la Grande-Fontanne. C’est là que Gsto nous initie à l’art de l’orpaillage. Je remarque rapidement que ce qui paraissait si simple n’est en réalité pas une mince affaire, du moins jusqu’à ce qu’on ait compris la bonne technique. Mais ce qui est merveilleux avec la séance d’orpaillage en compagnie de Gsto, c’est que le succès est garanti. Et sans doute que bientôt, je découvrirai moi aussi ma première pépite d’or pur du Napf!

À la recherche de l’or avec Gsto Unternährer – tout est une question de technique.

Les sorties guidées d’orpaillage à la Grande-Fontanne durent environ trois heures et peuvent être combinées idéalement avec le parcours de vélo ainsi qu’une pause au «Dorfbeiz» de l’Hôtel Kreuz. Il est aussi possible de passer la nuit ici, mais on peut aussi remonter en selle (comme nous l’avons fait après la séance d’orpaillage) pour quelques mètres de dénivelé pour atteindre le Schwesteregg , qui surplombe Romoos. Vous y trouverez non seulement de coquets «camping pods» en bois mais vous y découvrirez également l’un des plus beaux panoramas de la biosphère UNESCO de l’Entlebuch. Ce jour-là, la chance est de notre côté: le ciel s’éclaircit pour le coucher du soleil.

Une soirée majestueuse au Schwesteregg, près de Romoos.

CulTour, Étape 2: De Romoos au lac Sempach en passant par Willisau

La deuxième journée de route a débuté de manière aussi spectaculaire que la première s’est terminée: le lever du soleil poétique mettait en valeur la croix du Schwesteregg mieux que n’importe quel projecteur de théâtre ne l’aurait fait! Les batteries sont rechargées, nous nous attaquons aujourd’hui à «l’étape royale» de cet itinéraire, à travers les routes vallonnées du Napf en direction de Willisau puis jusqu’au lac Sempach en passant par Rottal. La route n’a rien à envier aux plus belles chevauchées sauvages: depuis le point de vue de Holzwäge au-dessus de Romoos, on descend à toute vitesse pour remonter aussitôt abruptement dès la Petite Fontanne en direction du Menzberg. Les courbatures garanties par cette succession de descentes et de côtes sont largement compensées par les somptueux panoramas du parcours.

Les premiers rayons du soleil brillent sur le Schwesteregg.
Vue du Herzschlaufe (retour) en direction de Romoos.
Itinéraire à vélo riche en panoramas sur le Menzberg.

Une fois le Menzberg vaincu, on peut souffler un peu et recharger les batteries si besoin. L’auberge Landgasthof Menzberg et sa terrasse panoramique sont idéales pour faire une pause. L’itinéraire culturel de Lucerne fait un autre crochet pour nous conduire sur les hauteurs de la vallée Lutherthal en passant par Änziwald, où nous profitons d’une vue plongeante sur la Luther et sur le village des plantes de Hergiswil . Ceux qui veulent en savoir plus sur les plantes aromatiques pourront s’aventurer sur l’un des sentiers thématiques ou jeter un coup d’œil au jardin de plantes aromatiques de la famille Theiler. Toutefois, nous ne nous accordons pas de pause à ce moment-là et choisissons de poursuivre avec entrain: nous souhaitons de passer la pause de midi dans la charmante petite ville de Willisau.

Descente en direction du village idyllique des plantes de Hergiswil.

Avant de tourner à Willisau sur la Route du Cœur 99, à droite de l’itinéraire «399», et de poursuivre jusqu’à la destination du jour de Sempach en passant par Ostergau et Rottal, nous franchissons la porte de la ville de Willisau pour nous diriger vers notre bistrot favori, le restaurant «da Fusco».

À ce moment-là, on pourrait penser avoir surmonté l’itinéraire «super vallonné» du Herzschlaufe sur le Napf. Mais ceux qui pensent pouvoir pédaler tranquillement jusqu’à la destination se trompent: les 35 kilomètres restants jusqu’à Sempach affichent encore 500 mètres de dénivelé. Maintenant, nous le savons: si on monte, on est récompensé par a) une vue somptueuse et b) une descente ensuite.

Petit banc pour admirer la vue sur le lac de Sempach, près de la chapelle Flüss.

Les nuages sombres et orageux qu’on aperçoit à l’horizon nous incitent à nous hâter sur la dernière portion de l’itinéraire du jour. Nous suivons le balisage vélo à travers le cœur historique de Sempach et atteignons le Seehotel Sonne de Eich juste avant les premières grosses gouttes de pluie. Mais ce jour-là, nous sommes particulièrement chanceux: comme la veille, le ciel s’éclaircit au moment du coucher du soleil pour nous offrir un tableau incroyable sur le lac Sempach.

Coucher du soleil sur le lac Sempach.

CulTour, Étape 3: De Sempach à Lenzbourg en passant par le Herzschlaufe Seetal (branche est)

Comme la veille, nous avons filé à côté de la Station ornithologique de Sempach pour éviter l’orage, nous commençons cette troisième journée d’itinéraire par la découverte du centre de visiteurs. L’excellente exposition interactive nous propose de nombreuses connaissances sur le monde des oiseaux et vaut vraiment le détour.

Nous poursuivons ensuite la Route du Cœur jusqu’à Gundolinge, où nous trouvons le Herschlaufe Seetal (itinéraire no 599). Le Herzschlaufe Seetal fait le tour du Seetal en deux étapes d’une journée, pour un total de 114 kilomètres. Pour notre troisième journée, nous empruntons les 48 kilomètres de la branche est jusqu’à Lenzbourg. Même si le Seetal paraît «plat» par rapport au Napf, nous devons rapidement nous rendre à l’évidence: le parcours grimpe de plus en plus en direction du Lindenberg, entre les magnifiques vergers d’arbres à haute tige en fleur. Une fois en haut, nous pouvons savourer la vue sur le lac de Hallwil sur la route entre Müswangen et Sarmenstorf.

Pour une petite pause, rien de tel que le Nussbaum Beizli de Hohenrain ou l’installation Kneipp d’Erusbach (si vous avez pris un pique-nique), les deux lieux étant directement sur l’itinéraire, tout comme le parc d’aventures Schongiland : une attraction incontournable pour tous ceux circulant avec des enfants sur la branche est du Seetal.

La Station ornithologique de Sempach est située directement sur la Route du Cœur.
Arbres à haute tige et vignobles caractéristiques du Seetal.
Vue sur le lac de Hallwil depuis la route.

Après le château de Hlifikon, nous parcourons les dernières côtes vraiment éprouvantes avant de redescendre cheveux au vent depuis le bois de Seemle jusqu’à château de Hallwyl en passant par Seegen. Les dix derniers kilomètres de l’itinéraire culturel de Lucerne offrent deux superbes attractions avec l’impressionnant château de Hallwyl et le château de Lenzbourg, considéré comme l’un des plus anciens et plus importants châteaux forts de Suisse.

Bien entendu, nous nous arrêtons au château de Hallwyl pour visiter l’impressionnant bâtiment. Nous suivons ensuite l’Aabach en direction de Lenzbourg en passant par Seon. Notre objectif étant en ligne de mire, nous savourons d’autant plus les derniers tronçons à travers les jolis bois. Comme il nous reste encore un peu de batterie en arrivant dans la vieille ville de Lenzbourg, nous en profitons pour grimper rapidement au château de Lenzbourg . Ensuite, il est temps de dire au revoir à nos VTT électriques. La station Rent a Bike se trouve au pied de la colline du château, à l’hôtel Krone Lenzburg.

Les coulisses impressionnantes du château de Hallwyl.

Après 168 kilomètres et 3’700 mètres de dénivelé dans les jambes, nous sommes arrivés à destination. Trois jours, quatre régions de Lucerne, un nombre incroyable de curiosités et surtout: une succession de panoramas dignes de carte postale. Je vous garantis que cet itinéraire culturel de Lucerne de plusieurs jours ne lésine pas sur les temps forts!


Conseils pratiques pour un CulTour à travers les quatre régions de Lucerne


Auteur invité: Anita Brechbühl.

Depuis 2012, Anita relate sur travelita.ch ses excursions du week-end, escapades citadines et voyages lointains. Ses récits amènent les plus casaniers à troquer leur canapé contre des chaussures de trek ou des vélos. Toujours armée d’un appareil photo, elle peut ainsi immortaliser les plus beaux moments pour les lecteurs et lectrices de son blog.

Instagram| Web

Autres circuits à vélo dans les paysages des régions lucernoises

Menschen aus der Region Luzern-Vierwaldstättersee. Sie berichten über ihre persönlichen Erlebnisse, plaudern aus dem Nähkästchen und verraten unbekannte Schätze aus der Region. Ob Malerin, Grafiker oder Bauarbeiter. Sie alle verbindet die Begeisterung für ihre Region.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.